• Nach Berlin !

         Après une longue absence, j'ai le plaisir de vous annoncer que ce carnet est à nouveau actif ! Et pour le premier article devant le prouver, je vais me justifier brièvement de cette période d'absence : j'étais en vacances, tout simplement.

         Première étape de ces vacances, la plus originale peut être, et en tout cas celle qui donne son nom et son illustration à l'article : Berlin. Ayant été invité par des amis français eux aussi en Erasmus, j'ai eu l'occasion de visiter pendant quelques jours cette ville, comment dire, surprenante. Je pense qu'il n'est pas éxagéré de dire que c'est l'une des villes européennes les plus animées, les plus vivantes et les plus charmantes de cette époque. Tout d'abord, cette ville a une histoire ; et pas une histoire lointaine qui ne fait que justifier la présence de monument grandioses, non, une histoire récente, encore très largement vivante, et très largement palpable. La distinction Est/Ouest est toujours visible : architecture - pas toujours charmante, bien qu'inattendue, à l'Est -, transports en commun - trams à l'Est, métro à l'Ouest -, niveau de vie... Mais en plus, cette distinction est devenue, d'une certaine manière, fonctionnelle : il y a un Berlin où on travaille, et un où on s'amuse. Et celui là est assez incroyable, lui aussi : il y a des restaurants, des bars, des boites et des salles de concerts. Vous me direz très surement que c'est le cas de toutes les villes ; mais n'oubliez pas que ce n'est pas si vrai en Suède (mais si, vous savez, le pays où je vis).

         Je ne m'étends pas davantage sur Berlin ni sur le reste de mes vacances, car ce carnet a comme objectif de parler de la Suède. Et, je vous le promets, il y aura bientôt de nouveaux et passionnants articles !


  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Février 2009 à 12:24
    ahhhhhhhhhh
    vivement les prochains articles alors ;-)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :